Skip to main content
Conférence à l’UL : « La guerre en Ukraine : enjeux et opportunités pour le PND »

Conférence à l’UL : « La guerre en Ukraine : enjeux et opportunités pour le PND »

Créer un moment de dialogue, d’information et de débat autour d’un thème défini qui peut concerner une filière d’étude, une réforme,  une question d’actualité qui traite du quotidien des étudiants,  ou des grands sujets de l’heure, tel est l’objectif de l’Université de Lomé en organisant des conférences d’actualité. Ce 30 juin 2022, elle a encore réuni, à la salle professeur Koffi Ahadzi-Nonou de la présidence de l’UL, le public (universitaires, responsables et élèves de l’Ecole Nationale d’Administration et invités) autour du thème « La guerre en Ukraine : enjeux et opportunités pour le PND » avec pour animateur principal, le professeur Stefan Schepers, Professeur associé à Henley Business School, Université de Reading (Royaume Uni).

La manifestation qui s’inscrit dans le cadre des conférences thématiques, ''les Avenirs du Sud", et co-organisée par l’Institut Afrique-Europe de l’Innovation et des Métiers (IAEIM), le Centre de droit public (CDP) et l’Ecole nationale d’administration (ENA), a été modérée par le Professeur Adama Kpodar, Directeur général de l’ENA. La tenue de ladite conférence, célèbre le partenariat entre Henley Business School du Royaume Uni et l’Université de Lomé, en harmonie avec la vision du Président de l’UL, a indiqué le professeur Atchrimi, directeur de l’ IAEIM.

Dans son développement, le conférencier, Pr Schepers, a fait la genèse de la guerre, avant d’aborder l’histoire des rapports entre l’Ukraine et la Russie. Il s’est également appesanti sur les enjeux géopolitiques de cette guerre avant de s’interroger sur l’attitude à adopter. De l’avis du conférencier, c’est une situation complexe qui nécessite des analyses pointues avant tout passage à l’acte. Le nouveau contexte créé par cette guerre recommande de repenser l’avenir différemment.  

Abordant le PND, il a essayé de dégager des priorités comme l’auto-suffisance alimentaire, l’augmentation de la production agricole en diversifiant les importations d’engrais,  notamment. Le port autonome de Lomé deviendrait le moteur de ce développement par un fonctionnement efficace et au service du pays. Pour une approche nouvelle, le conférencier a demandé d’actualiser régulièrement le PND et de diversifier davantage les relations économiques. Parlant de la jeunesse, il l’a invitée à saisir les opportunités en termes d’entrepreneuriat et innovation. L’orateur a, en outre, souligné l’importance des sciences sociales et humaines dans les programmes de développement des sociétés africaines.

Le modérateur, le Professeur Kpodar, avant d’ouvrir le débat sur le thème du jour, a aussi fait le lien entre la crise et l’opportunité au gouvernement d’avancer dans des programmes contenus dans le PND.  Plusieurs points, notamment, la jeunesse, le désir de s’exiler, la transformation des matières premières, ont été évoqués, auxquels le conférencier a tenté d’apporter des réponses.

Dans son apport de synthèse, le president de l’UL, le Professeur Dodzi Komla Kokoroko, a rappelé certaines actions mises en oeuvre par le gouvernement comme la plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA), la reconstruction du port autonome de Lomé. Il a saisi l’occasion pour s’interroger sur la force de nos regroupements régionaux à l’instar de l’Union Africaine et de la CEDEAO qui ne disposent pas d’une politique agricole à la taille des enjeux mondiaux. Le Professeur Kokoroko a salué la vision du Chef de l’Etat pour ses actes d’anticipation. La conférence s’est déroulée en présence des autorités universitaires, du Professeur Nicoué Broohm, des enseignants chercheurs et des invités.

Conférence à l’UL : « La guerre en Ukraine : enjeux et opportunités pour le PND »