Skip to main content
UL/JEUNESSE :  L’UL lance le programme Skills for Youth !

UL/JEUNESSE : L’UL lance le programme Skills for Youth !

 

L'université est aussi le cœur des emplois, par la formation, les prérequis et les actions. L'Université de Lomé en fait litière par le programme Skills for Youth, lancé, ce samedi 23 avril 2022. Il s'agit d’un programme qui ambitionne de renforcer encore plus les connaissances des étudiants de l’institution universitaire, dans le but de les rendre plus compétitifs et attractifs sur le marché de l’emploi. On notait aux côtés du Président de l’UL, la présence de membres du gouvernement, notamment la Ministre de la promotion de l'investissement, le Ministre, Secrétaire Général du gouvernement ou encore du Secrétaire permanent pour la coalition nationale pour l’emploi des jeunes.

Le marché de l’emploi, de plus en plus sélectif et exigeant, convoque, en effet des approches novatrices et originales, à même de rendre éligibles, les jeunes diplômés, en quête d’insertion professionnelle.   Prenant l’enjeu à sa juste mesure, l’Université de Lomé, n’a de cesse d’élargir son cadre à des partenariats dynamiques et pointus. Ceci en vue de faire face efficacement et durablement, à la question de l’employabilité de ses étudiants tout en étant en adéquation avec le concept Formation-Emploi. Et c’est dans la droite ligne de cette vision que, l’Université de Lomé initie désormais avec l’association Youth to Youth, le programme « Skills for youth » (Compétences pour la jeunesse).

En présentant le programme « Skills for youth », le président de l’association « Youth for youth », monsieur Abdul-Fadh Fofana a relevé le défi que représente l’insertion professionnelle des jeunes au regard de l’écart constaté entre les besoins du marché et les formations, et la faible accessibilité des informations sur les tendances du marché de l’emploi. Or, le marché de l’emploi met davantage l’accent sur les « soft skills » à l’instar des capacités à « structurer et à résoudre des problèmes, à adopter une communication et une posture professionnelles, à émettre et recevoir du feedback constructif et à gérer efficacement les projets et les parties prenantes tout en délivrant les résultats dans les délais », a-t-il souligné. Pour lui, c’est à juste titre que le Président de la République disait : « La jeunesse togolaise est brave, engagée et désireuse de s’épanouir en participant à la construction nationale. Elle ne demande pas l’aumône mais de l’éducation, de la formation et un contexte socio-économique motivant ».

Dans leurs différentes interventions, le Secrétaire permanent de la coalition nationale pour l’emploi des jeunes, monsieur Eric Tamandja, le Directeur général de l’Ecole Nationale d’Administration, le professeur Adama Kpodar, le Directeur de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics, monsieur Aftar Touré Moktar, la Ministre de la promotion de l’investissement, madame Kayi Mivedor et le Ministre, Secrétaire général du gouvernement, monsieur Kanka-Malik Natchaba, ont salué, à l’unanimité, la vision du président de l’Université de Lomé pour avoir soutenu l’initiative de Youth for Youth. Ils ont exprimé leur admiration à l’endroit de cette association qui démontre à suffisance, que la jeunesse peut, par elle-même, être la réponse à ses défis avant de prodiguer aux jeunes, des conseils utiles à travers le partage de leurs propres parcours académiques et professionnels. Pour la Ministre Kayi  Mivedor, « si le savoir-faire s’acquiert au travers des diplômes, le savoir-être est beaucoup plus subtil. Ce qui sous-tend le développement d’un pays, c’est la qualité de ses ressources humaines. Ce programme est unique parce qu’on voit des jeunes en train de tendre la main à d’autres jeunes. ». Le Ministre Kanka-Malik Natchata dans son propos, s’est réjoui de constater que Youth for Youth est en train de traduire de la plus belle des manières, la vision de la présidence de la République, « travailler à avoir de l’impact » auprès de sa communauté. Il a invité les bénéficiaires du programme à dupliquer la formation auprès de leurs pairs.

Pour sa part, le Président de l’Université de Lomé a souligné la détermination et surtout, l’engagement du Président de la République, à travers son gouvernement, à faire de la thématique de l’employabilité des jeunes, la tête de liste des priorités nationales.  Il a précisé que le lancement du programme Skils for Youth répond parfaitement au choix de son institution de changer et de faire évoluer la condition étudiante à travers la vision, le mental et l’action. Selon le Professeur Dodzi Komla KOKOROKO, « l’Université de Lomé est dans le concret et la question de l’employabilité des jeunes est irréversiblement inscrite au cœur des réformes des offres de formation de son institution et le développement de partenariats stratégiques va se poursuivre pour la mutualisation des ressources et la capitalisation des expériences dans l’intérêt des étudiants ». Il n’a pas omis de féliciter les responsables de l’association Youth for Youth qui représentent à ses yeux, le modèle d’une jeunesse compétente et engagée, qui propose des solutions concrètes face aux défis de l’heure.

Durant la cérémonie de lancement, les étudiants Binta N’diaye et Piou Tchedre, au nom de la première vague bénéficiaire du programme, ont partagé leurs premières expériences avec l’assistance. Ils ont salué la mise en œuvre dudit programme, qui leur a permis d’acquérir de nouvelles compétences les rendant ainsi aptes à mieux répondre à la complexité actuelle du monde du travail.

Pour rappel, l’association Youth for Youth est une initiative de jeunes togolais qui vise à offrir à la jeunesse togolaise un programme bénévole d’excellence, de renforcement de capacités et de partage d’expériences. Elle se propose de former les étudiants de l’Université de Lomé inscrits en Master sur les soft skills, des compétences de base à tout métier.  In fine, quatre-vingt-dix (90) étudiants en Master seront formés à l’issue de trois (3) vagues de formation en 2022. Trente (30) étudiants bénéficieront de stages à l’issue des séries de formation. Et l’Université de Lomé disposera ainsi d’une pépinière d’étudiants formés, capables de transmettre les connaissances acquises à leurs pairs.

Le temps de la belle cinquantenaire est alors intense et en phase avec les urgences de l'heure.